Chronique de juin 2016

« Mangez-vous vos émotions ? » cette expression bien connue, est malheureusement une réalité pour beaucoup de personnes. Nous savons tous que la nourriture est un moyen facile de se récompenser ou de se consoler, ce qui dans beaucoup de cas, occasionne un dérèglement du poids. Cette relation émotionnelle à la nourriture peut donc devenir pathologique et à notre époque, on définit ces troubles physiques ayant un lien avec le psychique en disant que c’est psychosomatique. Mais attention on ne peut pas dire que ce sont uniquement les émotions qui peuvent provoquer un tel dérèglement organiques.
Prendre du poids, être gros, avoir de l’embonpoint est devenu en Amérique du Nord et en Europe un sujet dont on parle de plus en plus et que l’on considère comme un véritable fléau social. Physiquement, l’embonpoint se caractérise, on s’en doute, par une surcharge de graisse chez un individu. En dehors d’un diagnostique précis de maladie organique on constate dans tous les autres cas, quand cette accumulation est due à une mauvaise alimentation ou à de mauvaises habitudes vie, que ce phénomène se retrouve principalement chez des personnes qui, sur le plan émotionnel, ont peur en permanence de perdre quelqu’un ou quelque chose qui leur est cher. De plus, elles ont tendance à ressentir de façon continuelle de l’insécurité, que ce soit face à la vie en général ou de façon spécifique par rapport à des situations précises. Elles ont un grand besoin d’accumuler toutes sortes de choses et pour certaines d’entre-elles, on peut aussi dire qu’elles veulent obtenir beaucoup et donner peu. En un mot, elles ont besoin de remplir leur Moi.
Sur un autre plan on peut avancer que ces personnes recherchent de l’amour et qu’elles refoulent facilement leurs émotions. On peut également dire qu’elles sont généralement hypersensibles, qu’elles vivent très facilement des frustrations émotives, mais aussi sexuelles et ont tendance à vivre un rejet d’elles-mêmes. Elles ne s’aiment pas. D’autre part, comme elles se sentent vulnérables, elles recherchent de la protection face aux critiques, aux tromperies, aux trahisons et aux blessures éventuelles.

Sur ce,  je vous dis au mois prochain en vous espérant heureux et en santé