Chronique du mois de juillet, aout, septembre, septembre 2016

Au cours des années, une vie de couple traverse des aspects différents, mais nous ne savons pas toujours comment les identifier et leur donner un sens. En fait, elles sont au nombre de quatre, toutes bien définies par les spécialistes de la dynamique  relationnelle dans un couple.

-La « phase amoureuse » la toute première dure environ six à douze mois. Elle se caractérise par ce que l’on peut appeler, le langage des corps. Durant cette période, la sexualité est généralement intense et cimente la relation. Il n’est pas nécessaire de préciser que cette dynamique sexuelle ne s’arrête pas après ces douze mois. Elle va continuer à s’exprimer dans le temps, mais avec un autre rythme.

-La « phase des territoires » vient en suite. Elle se combine naturellement à la vie amoureuse du couple. Elle dure environ trois à cinq ans suivant l’arrivée des enfants dans la vie du couple. C’est une période où chacun des partenaires définit ce qui lui revient. C’est ainsi que les rôles et les responsabilités se distribuent de même que les plaisirs à partager ou à vivre seul ou ensemble. C’est une phase très importante, car elle définit les modalités relationnelles pour toutes les années à venir. C’est dans cette phase que les partenaires doivent arriver à se dire ce qui va ou ce qui ne va pas et ce dans tous les secteurs de la vie de couple y compris la sexualité.

-La « phase des pouvoirs » Elle est sans aucun doute celle qui occupe dans une vie de couple, la place la plus importante en regard du temps. Elle dure en effet de 15 à 25 ans et prend généralement fin quand le dernier enfant quitte le toit familial. Notons que pour les couples qui n’ont pas d’enfant cette période est nettement plus courte, 5 à 10 ans en moyenne. En règle générale, elle correspond à la période la plus active de la vie pour les deux partenaires et à celle où l’ont doit affirmer sa personnalité pour réussir. Chacun des partenaires est prêt à défendre ce qui a été défini comme territorial lors de la deuxième phase. Bien souvent tout est l’occasion de négociation ; le travail, les sorties, l’éducation des enfants, les belles familles, etc. Dans certains cas des heurts peuvent prendre naissance et détruire la relation et aboutir à la séparation. Pour bien vivre cette période de la vie, il faut comprendre que tout est sous le coup, d’un mouvement et d’une évolution y compris la vie amoureuse et qu’il faut sans cesse recentrer les rapports relationnels entre les conjoints, les enfants et toutes les personnes qui gravitent autour du couple. Si cela n’est pas fait par les deux membres du couple, la solution qui apparaît comme inévitable est celle du divorce.

-La « phase du consensus » C’est la dernière étape qui vient pour ainsi dire couronner la dynamique d’une vie de couple. Les partenaires se connaissent et s’acceptent mutuellement avec leurs forces et leurs faiblesses. Cela ne veut pas dire que les risques de conflits sont définitivement éliminés, mais tout simplement que la tolérance, ou l’acceptation met de coté  les argumentations stériles et d’éventuelles altercations plus violentes.

Il est bien évident qu’il est possible de nuancer chacune de ces étapes et que le temps qui leur est imparti peut varier de façon considérable suivant les personnes, leurs vécus antérieurs et les éventuelles pathologies du comportement.