Chronique avril  2017

S’il y a un domaine de la santé qui touche tout le monde, c’est bien celui du dos et de la colonne vertébrale. C’est le siège de notre influx nerveux, mais aussi de notre sensibilité dont les dimensions subjectives sont très difficilement contrôlables.

L’expression bien connue « cherchez pas Docteur, c’est la tête » pour dire que le mental a une influence sur notre état de santé, traduit avec humour cette réalité que de nos jours, on nomme « maladies » ou « troubles d’ordre psychosomatiques ». Le dos est l’organe qui est le plus sujet à ce genre de « maladies ».

Précisons cependant que c’est la perturbation, par des causes multiples, de cette relation entre le physique et le psychique qui favorise ou bien intensifie les effets d’un phénomène pathologique. Il n’est donc pas possible de dire que ce sont les émotions qui sont la cause systématique d’une maladie.

Médicalement, on parle de « dorsalgies » quand on fait allusion aux maux de dos, qui se définissent sur le plan organique comme un état douloureux de la colonne vertébrale et des régions qui l’avoisinent. Si l’on veut analyser cet état sous un angle psychosomatique, on constate alors qu’il se retrouve principalement chez des personnes qui ont peur des responsabilités et qui ont le sentiment de ne pas avoir de soutient face aux difficultés qu’elles rencontrent. Elles se sentent accablées par le poids des événements. Elles restent bien souvent attachées aux idées négatives du passé et il est très fréquent qu’elles vivent un sentiment de culpabilité par rapport à ce passé négatif, mais en même temps, elles sont incapables de le dépasser et en ont peur.

Suivant les localisations de ces douleurs, il est possible de compléter les liens qui peuvent exister avec les émotions que vit le sujet.

-Bas du dos : Les personnes qui en souffrent ont le sentiment qu’elles n’ont aucun soutient de la part de leur entourage face aux épreuves financières qu’elles doivent assumer. Elles ont peur et cela les bloque dans cette région du dos.

-Haut du dos. Ces personnes ont généralement le sentiment d’être incomprises au niveau de leurs émotions et de ne pas avoir assez d’amour et de soutient affectif de la part des personnes qui leurs sont proches.

Alors, si vous souffrez de maux de dos chroniques et qu’aucune détérioration organique majeure n’est observée dans cette région du corps, ne vous affolez pas et cherchez au niveau de votre vécu émotif.

Sur ce, je vous dis au mois prochain en vous espérant heureux et en santé.